Menu
Artisanat Nouve Artisanat Nouve

Le discours du Président Jean-Pierre GROS lors de l'AG constitutive


Découvrez le discours prononcé le 2 décembre dernier par Jean-Pierre GROS, tout juste élu Président de la CRMA, à l'attention de l'assemblée générale.




Monsieur le Secrétaire Général représentant Monsieur le Préfet de Région,
Mesdames, Messieurs, chers collègues,
 
En tout premier lieu permettez-moi de vous remercier pour la confiance que vous venez de m'accorder. Conscient de l’ampleur de la tâche que vous m’avez confiée, sachez que je mettrai toute mon énergie à me montrer digne de cette confiance.
 
Je voudrais remercier tout particulièrement les élus UPA, qui connaissent déjà mon engagement et mon attachement à l'artisanat. Je tiens à vous dire que vous ne vous êtes pas trompés sur mes intentions. Vous avez voté pour le candidat qui porte et partage nos valeurs.
 
Je tiens également à vous remercier, Monsieur le Secrétaire Général, de nous faire l’honneur de votre présence pendant ce moment solennel d'installation de notre Chambre Régionale de Métiers. Votre présence nous honore et montre l’attachement de vos services à notre secteur des métiers.
 
Je voudrais également remercier les membres du bureau électoral qui ont œuvré avec efficacité et sans faiblir durant ces élections, dont les opérations ont représenté un travail colossal où l’erreur est proscrite.
 
Enfin comme toutes les situations ne sont pas égales par ailleurs, je tiens également à remercier tous les élus qui ne se sont pas reconnus dans mon propos liminaire, mais qui ont fait preuve de beaucoup de fair-play pendant ces élections.
 
Je souhaite dire aux présidents et aux élus de la liste « fiers d'être artisans » que tous ici, dans cet amphithéâtre, nous sommes évidemment fiers d'être des artisans et que cette affirmation à elle seule doit nous permettre de partager une stratégie commune pour défendre, sur nos territoires, tous les métiers et tous les artisans qui ont été nos électeurs.
 
Avant de développer mon projet de mandature, je souhaite revenir sur la construction de notre CRMA ainsi que sa constitution, aux premières lueurs de mars 2016…
 
Bousculer les habitudes n'a pas été un long fleuve tranquille et passer de trois unités régionales établies depuis longtemps avec, pour chacune, leurs spécificités et leur organisation vers une seule et même entité comprenant 12 départements état une gageure !
 
La CRMA " ALPC ", comme nous l'appelions, a été construite par l'agrégation d’anciennes dimensions administratives.
 
Bien sûr, trouver sa place avec harmonie lorsque les codes sont ainsi bousculés, fût une tâche complexe.
 
Nous avons réussi, malgré les clivages économiques, car nous sommes toujours le pauvre de quelqu'un ou le nanti  d'un autre !
 
Ces écueils surmontés, la CRMA s'est constituée et je souhaite remercier le président sortant, Yves PETITJEAN, du travail accompli.
 
Aujourd'hui, la CRMA Nouvelle Aquitaine existe, les fondations sont posées et les textes fondateurs cadrent désormais son champ d'action. Pour autant, la réforme de la modernisation de l'action publique nous oblige à la maîtrise budgétaire.
 
Mesdames et Messieurs les élus, il nous reste, au cours de ce nouveau mandat, à élever l'édifice !
 
Ce matin, lorsque je vous ai présenté ma candidature, je vous ai brossé les lignes forces de mon engagement et celles du projet politique que je souhaite piloter, mais surtout partager avec vous !
 
Au-delà des incantations et de l’expression des bonnes intentions de rigueur dans ce genre d’exercice, je souhaite avant tout aller à votre rencontre, pour mieux vous connaître et cerner vos attentes. C’est pourquoi je vous demanderai de me recevoir dans vos départements respectifs. Le temps de l’échange et de la compréhension doit débuter dès aujourd'hui !
 
L'édification réussie de la CRMA est une priorité absolue. Notre mission est de fédérer et de trouver des solutions pour alléger les charges des CMAD et des CMAI. Pour celles-ci, nous ne devons pas représenter un « joug » administratif ou une strate supplémentaire au millefeuille réglementaire. Au contraire, nous devons devenir un véritable centre de ressource et les aider à développer leur offre de services.
 
Sur vos territoires respectifs, vous connaissez tous les mêmes augmentations de charges fiscales liées à la réforme de l’intercommunalité, alors qu’on nous avait promis le contraire avec la mise en place des communautés de communes !
 
Ne nous trompons pas ! La mutualisation nous est imposée et nous devons faire face à une stagnation de nos ressources, voire une diminution de la taxe perçue. Par ailleurs, l’Etat « bride » la collecte de la taxe pour frais de chambre de métiers et fait de la rétention sur une partie des sommes qui nous reviennent de plein droit.
 
Dans les deux cas, notre nouvelle charge d’élu nous impose de coopérer à la construction d’un modèle qui permette à notre réseau de disposer de moyens que nous devrons partager de manière équitable.
 
Mais c’est de notre aptitude à porter un projet nécessairement collectif que dépendra notre capacité à rendre le même niveau de service à l’artisan sur l’ensemble du territoire régional. Il faut que la mutualisation intelligente, pensée par les élus et portée par les collaborateurs, permette de répondre efficacement à la réforme exigée par les pouvoirs publics.
 
L’action de nos Chambres de Métiers peut se résumer autour des trois piliers que sont le conseil, la formation et l’expertise. Nous devons prouver que notre réseau est capable de construire une offre de service qui soit innovante et qui réponde aux attentes des entreprises, dont les besoins sont évolutifs.
 
Dans le domaine de la formation initiale, tout d’abord ! Elle est capitale pour l’avenir de nos entreprises. Car les apprentis d’aujourd’hui sont nos salariés de demain et, dans bien des cas, de futurs patrons. De notre capacité à former dépend en partie la pérennité du tissu artisanal.

Chaque année, notre réseau forme près de 14 000 apprentis. Notre lisibilité politique, auprès du Conseil Régional, est largement liée au maillage territorial qu’assurent nos centres de formation.
 
C’est un atout essentiel qu’il convient de cultiver, tout comme notre capacité à répondre aux engagements de la Région de professionnaliser des jeunes en parfaite adéquation avec les besoins en main-d’œuvre de chaque filière économique.
 
C’est pourquoi, nous devons répondre à l’impérieuse nécessité de nous engager à porter l’offre de formation d’une seule voix, c’est-à-dire régionale.
 
Nous devons demander à nos CFA d’accentuer leurs efforts pour travailler ensemble et de créer des synergies. Les échanges de bonnes pratiques et l’élargissement de l’offre de formation sont autant d’objectifs à poursuivre.
 
Bref, nous devons, grâce à ce travail collectif déjà bien engagés par nos équipes, créer renforcer les synergies. Vous l’avez compris, l’échelon régional doit être l’espace de coordination par excellence, celui où convergent tous les axes de concertation et de construction.
 
La formation continue, ensuite ! Vous connaissez tous le dicton : « qui n’avance pas recule ». C’est bien évidemment un adage qui concerne nos entreprises artisanales. Nous devons être capables de proposer une offre de formation suffisamment attractive pour que nos collègues puissent être plus efficaces dans la gestion de leur entreprise au quotidien.

La dimension régionale nous offre cette formidable opportunité d’imaginer des programmes de formation innovants et de rationnaliser notre offre.

Nous devons être capable d’investir dans l’ingénierie pédagogique, dans le développement des formations de type « e-learning » ou dans l’élaboration d’une démarche marketing percutante.

La dimension régionale nous permet d’atteindre une « masse critique » suffisante pour développer un nouveau modèle économique. La CRMA doit être un véritable laboratoire d’idées, un centre de ressource au profit de tous.
 
Le développement économique, enfin, doit être au cœur de nos attentions. Nos collaborateurs ont déjà engagé un travail remarquable pour apporter la contribution de notre réseau au Schéma Régional de Développement Economique de la Nouvelle Aquitaine.

Ils ont également élaboré une offre de services qui correspond à la fois aux axes prioritaires du Conseil Régional, mais aussi et surtout, aux besoins exprimés par les artisans en matière d’accompagnement.

Il est nécessaire de poursuivre ce travail, car nous avons pu vérifier que l’artisanat est un secteur économique à part entière qui est présent dans toutes les filières prioritaires définies par le Conseil Régional.
 
Je pourrais développer ces idées à l’envi. Mais je crois qu’il est important que cette stratégie globale, nous en écrivions ensemble la partition que nous jouerons ensuite à douze !
 
Mes chers collègues, notre réseau vient récemment de fêter ses 90 ans. Un âge respectable auquel bon nombre songeraient évidemment à prendre une retraite bien méritée. Et pourtant, nos Chambres de Métiers et de l’Artisanat font montre d’un beau dynamisme et elles ont de l’enthousiasme à revendre.

Aujourd’hui, notre réseau est confronté à un double défi. D’une part, faire évoluer ses prestations pour s’adapter aux évolutions sociétales que connaît l’artisanat. D’autre part, à être plus efficient, car les moyens financiers dont nous disposons sont devenus incertains.

C’est ce double défi que je me propose de relever avec vous.

C’est pourquoi, dès demain, je vous invite à retrousser les manches, geste ô combien familier aux artisans que nous sommes car, comme disait le Général de Gaulle : « les plus nobles principes ne valent que par l’action ».
Je vous remercie de votre attention.

Jean-Pierre GROS






Twitter
Facebook
Google+
Rss

Document sans nom
AGENDA
voir l'agenda complet


Document sans nom
L'ECONOMIE


Document sans nom
LA FORMATION


Document sans nom
L'ARTISANAT


Document sans nom
NOS DERNIERS TWEETS

RT @bernard_stalter: Bravo à la #TEAMFR qui a gagné 12 médailles aux #WS_AbuDhabi ! La 🇫🇷 termine au 7e rang mondial. Fier de la jeunesse…
Vendredi 20 Octobre - 12:43
Presse : Concours La Crème des Pâtissiers Edition 2017: La Chambre de Métiers de... | #artisanat #nvelleaquitaine… https://t.co/wH5sly88k2
Jeudi 19 Octobre - 15:49
Crème des pâtissiers @NvelleAquitaine : découvrez les 21 demi-finalistes ! #lacreme #artisan https://t.co/VSsCVMZVaO https://t.co/DgDON0kupe
Jeudi 19 Octobre - 14:50


Partager ce site
Document sans nom
ACTUALITES L'ARTISANAT
   
Nationales et régionales Les chiffres clés
Départementales Les études et synthèses
  Les collectvités territoriales
LA CRMA Les partenaires
  Les organisations pro.
Les élus  
Les missions  
Les comptes financiers  
Les appels d'offres  
Document sans nom
L'ECONOMIE LA FORMATION
   

L'appui aux filières

URMA : l'ambition formation

La création-reprise

Information / orientation
Le développement Olympiades des métiers
La transmission Apprentissage / alternance
Les collectivités Formation continue
  Conseil de la formation
  Examens Taxis et VTC
Document sans nom
PRESSE CONTACT
Espace presse La CRMA
  Les CMA
A LIRE Les CFA
Le livre blanc  
Le marché du travail NEWSLETTER
 
A SUIVRE !  
Annuaire de liens