CRMA & Artisanat de Nouvelle-Aquitaine
ABONNEZ-VOUS A LA NEWSLETTER
Menu
Artisanat Nouve Artisanat Nouve


Comment "l'intelligence connective" se répercute sur l’apprentissage ?


Le philosophe et essayiste Vincent Cespedes s'est penché sur la jeunesse et sur son "intelligence connective".
Ce nouveau concept se répercute sur l'apprentissage. Décryptage dans l'interview qui suit.




Qu'appelez-vous "intelligence collective" ?
C'est le fait d'échanger, de dialoguer, de se forger l'esprit critique en utilisant la technologie; à la différence de "l'intelligence relationnelle", de l'élaboration du savoir via le contact réel. 

En quoi l'intelligence connective concerne-t-elle l'artisanat ? 
L'intelligence connective touche l'artisanat de deux façons : 
  • D'abord, l'artisan peut communiquer et échanger sur son savoir-faire sur Internet via des vidéos, des tutoriels, des webinaires*...
  • Ensuite, il peut aller chercher des connaissances ailleurs via l'image : comment font les chaudronniers de Bamako pour faire fondre leurs méteaux, etc. 
En fait, l'intelligence connective, c'est la mise en pratique de l'intelligence. Avec les nouvelles technologies, le savoir-faire explose. 

Dans ce contexte, quelle est la plus-value de l'artisan, de l'homme ? 
Le réel apporte beaucoup de choses que l'on ne trouve pas sur le Net. Comme les micro-rectifications de posture données et la préservation du corps contre la pénibilité. Comme les connaissances cachées. Si je prends l'exemple des émaux dans la céramique, on peut avoir les formules chimiques sur le web, mais quand un maître vous donne sa recette pour obtenir telle couleur splendide, c'est un art en réel et non plus des "recettes de cuisine" !
Il y a aussi le lien affectif  : la motivation n'existe que dans la vie réelle. L'éducation actuelle est arriérée (pédagogie de l'ennui par l'ennui). 
Aujourd'hui, la contrainte pédagogique, c'est la transformation de l'acte par la passion, l'émotion. La réhabilitation de l'artisan dans son acte de transmission est la plus belle conséquence de l'intelligence connective ! 

Comment communiquer avec les jeunes générations Y et Z ? 
Il faut revenir à des rapports de collaboration et de respect. La motivation ne s'inculque pas. Le pro-fesseur doit s'autoriser à être passionné et sortir des postures de sévérité. Etre sévère, c'est avoir peur de se remettre en question au contact d'un jeune qui pose des questions "urticantes". Le rapport à la jeunesse est philosophique par essence : il critique, il interroge. La jeunesse provoque une explosion rafraîchissante de nos connaissances; il faut l'accepter, être à l'écoute. 
Le jeune aura son portable à la main, cela fait partie de son identité; un jeune qui a une communauté réactive est plus intelligent qu'un aîné qui a du savoir et s'enferme dedans. L'intelligence connective implique ainsi la redistribution de l'acte pédagogique... 

*webinaires : réunions interactives de type séminaire faites via Internet, généralement dans un but de travail collaboratif ou d'enseignement à distance. 
 





Twitter
Facebook
Rss
LinkedIn
Newsletter





Document sans nom
Près de chez vous

Document sans nom



Suivez-nous sur Facebook

Document sans nom
ACTUALITES L'ARTISANAT
   
Nationales et régionales Les chiffres clés
  Les collectvités territoriales
LA CMAR Les partenaires
  Les organisations pro.
Les élus  
Les missions  
Les appels d'offres  
Document sans nom
L'ECONOMIE LA FORMATION
 

Performance et réussite de nos CFA

L'appui aux filières

Université des métiers

La création-reprise

Orientation
Le développement Olympiades des métiers
La transmission Apprentissage / alternance
Les collectivités Formation continue
  Conseil de la formation
  Examens Taxis et VTC
Document sans nom
PRESSE CONTACT
Espace presse La CMAR
  Les CMA
NEWSLETTER Les CFA
A SUIVRE !

Annuaire de liens

 

 

 Taux de réussite et performance de nos CFA

 

 Taux de réussite et performance formation continue et VAE

 

Réclamations formation