CRMA & Artisanat de Nouvelle-Aquitaine
ABONNEZ-VOUS A LA NEWSLETTER
Menu
Artisanat Nouve Artisanat Nouve

Création d'une mission temporaire pour "préserver les métiers d'art"


Le Premier ministre Edouard Philippe a chargé les députés de la majorité Gilles Le Gendre, Raphaël Gérard, et Philippe Huppé de mener une mission temporaire destinée à formuler des propositions pour "préserver et développer en France les métiers d'art et du patrimoine vivant".




Céramistes, bijoutiers, restaurateurs, ébénistes, brodeurs, plumassiers... ces métiers d'art, qui s'appuient sur des savoir-faire complexes parfois très anciens, sont-ils des métiers d'avenir ? 
Trois députés sont missionnés par le Premier ministre pour réfléchir à la préservation et au développement des métiers d'art et du patrimoine vivant. 

Conformément aux règles régissant les parlementaires en missions, les trois députés ont six mois, au plus, pour "repenser la gouvernance des métiers d'art" et "mener une réflexion sur l'apprentissage de ces métiers rares", a indiqué Philippe Huppé à l'AFP."Il faudrait voir si il est possible que l'Etat ait un interlocuteur privilégié...Il y a beaucoup d'interlocuteurs qui ont chacun une politique différente, donc à un moment, il faut peut-être recentraliser tout ça". 
Une affirmation qui ressemble à une pierre dans le jardin des régions, d'autant qu'une récente cartographie des formations aux métiers d'art, établie par l'Institut supérieur des métiers (ISM), mettait en évidence une nette inégalité de l'offre selon les régions. Elle montrait également que l'apprentissage n'est plus la voie royale pour maîtriser des savoir-faire souvent ancestraux.
-> Plus d'informations à ce sujet : https://bit.ly/2HZdwhe
https://bit.ly/2JVBPhZ
Pour mener à bien leur mission, les trois parlementaires comptent auditionner, "dans toute la France, les professionnels et les institutionnels", comme l'Institut national des métiers d'art ou les Ateliers d'art de France. 

Cette mission confiée aux trois députés s'inscrit dans le prolongement de la "Stratégie pluriannuelle en faveur du patrimoine" présentée par Françoise Nyssen le 17 novembre dernier. La ministre de la Culture  expliquait alors que le troisième axe de sa stratégie, consacré à la transmission du patrimoine, consisterait notamment à promouvoir les métiers et les formations du patrimoine, par le biais de la création d'une plateforme numérique, ou encore, dans le cadre de la réforme annoncée de l'apprentissage, à lever les freins à l'apprentissage dans les métiers du patrimoine 
De même, le projet d'un "Erasmus de la culture" pourrait se traduire par la proposition de lancement d'un projet-pilote autour des métiers du patrimoine.
 

 





Document sans nom
ACTUALITES L'ARTISANAT
   
Nationales et régionales Les chiffres clés
Départementales Les études et synthèses
  Les collectvités territoriales
LA CRMA Les partenaires
  Les organisations pro.
Les élus  
Les missions  
Les appels d'offres  
Document sans nom
L'ECONOMIE LA FORMATION
   

L'appui aux filières

URMA : l'ambition formation

La création-reprise

Information / orientation
Le développement Olympiades des métiers
La transmission Apprentissage / alternance
Les collectivités Formation continue
  Conseil de la formation
  Examens Taxis et VTC
Document sans nom
PRESSE CONTACT
Espace presse La CRMA
  Les CMA
A LIRE Les CFA
Le livre blanc  
Le marché du travail NEWSLETTER
A SUIVRE ! Le logo CRMA
Annuaire de liens