Menu
Artisanat Nouve Artisanat Nouve



L'artisanat continue de doper l’apprentissage


Selon le baromètre de l'Institut Supérieur des Métiers - MAAF publié ce lundi 5 septembre, jamais les entreprises de l'artisanat n’ont accueilli autant de jeunes au sein de leurs structures depuis 2010. Portant sur la période 2020-2021, l’étude met en évidence une augmentation de +14% des effectifs par rapport à 2019-2020.




De gauche à droite : Joël Fourny, Président CMA France, Sylvie Martin, Présidente de la CMA Nouvelle-Aquitaine - Charente Maritime, et Gérard Gomez, Président de la CMA Nouvelle-Aquitaine, entourés d'apprentis lors de la rentrée 2022 au CFA de Lagord, le 1er septembre à La Rochelle.
De gauche à droite : Joël Fourny, Président CMA France, Sylvie Martin, Présidente de la CMA Nouvelle-Aquitaine - Charente Maritime, et Gérard Gomez, Président de la CMA Nouvelle-Aquitaine, entourés d'apprentis lors de la rentrée 2022 au CFA de Lagord, le 1er septembre à La Rochelle.
Les entreprises de moins de 20 salariés totalisent à elles seules la prise en charge de 176 000 jeunes apprentis. Une raison à cela : l’artisanat est un pilier fondamental de l’apprentissage puisqu’il forme plus d'un quart des apprentis.

La DARES (Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques) vient d’ailleurs de confirmer ce phénomène en communiquant un chiffre tout aussi remarquable : 733 000 contrats d’apprentissage ont démarré en 2021, soit 38% de plus que l’an passé.

Cet engouement croissant découle largement de la réforme de 2018. Outre la simplification de l’exécution des contrats et la revalorisation de la rémunération des apprentis, celle-ci inclut également une aide unique de l’État à destination des entreprises dans le cadre du plan France Relance (5 000 € pour un alternant mineur, 8 000 € pour un majeur). Un coup de pouce bienvenu, prolongé jusqu’à fin 2022.
 
Apprentis plus âgés et mieux formés
Les chiffres présentés par le baromètre de l'Institut Supérieur des Métiers - MAAf  montrent que cette hausse profite particulièrement aux apprentis plus âgés et déjà ancrés dans un parcours de formation. Aujourd’hui, un tiers des apprenants est passé par les bancs du lycée ou de l’université avant de choisir de se réorienter. Ils se dirigent alors vers un BTS (+69% en un an) ou un CAP, qu’ils peuvent passer en une seule année au lieu de deux. Le temps pour eux d’acquérir les gestes techniques indispensables.

En tête des spécialités choisies par ces nouveaux apprenants, la pâtisserie arrive en tête, boostée par les nombreuses émissions télévisées, suivie de la fabrication de bières artisanales et des services.




Document sans nom
ACTUALITES L'ARTISANAT
   
Nationales et régionales Les chiffres clés
  Les collectvités territoriales
LA CMAR Les partenaires
  Les organisations pro.
Les élus  
Les missions  
Les appels d'offres  
Document sans nom
L'ECONOMIE LA FORMATION
 

Performance et réussite de nos CFA

L'appui aux filières

Université des métiers

La création-reprise

Orientation
Le développement Olympiades des métiers
La transmission Apprentissage / alternance
Les collectivités Formation continue
  Conseil de la formation
  Examens Taxis et VTC
Document sans nom
PRESSE CONTACT
Espace presse La CMAR
  Les CMA
NEWSLETTER Les CFA
A SUIVRE !

Annuaire de liens

 

 

 Taux de réussite et performance de nos CFA

 

 Taux de réussite et performance formation continue et VAE

 

Réclamations formation 




La certification Qualiopi a été délivrée au titre des catégories d’actions de FORMATION / APPRENTISSAGE / VAE