Menu


La loi travail modifie les règles concernant l’inaptitude


Pour que l’inaptitude d’un salarié soit reconnue, un double examen médical n’est plus systématiquement obligatoire.




Pour conclure à l’inaptitude d’un salarié, l’exigence de deux examens médicaux pratiqués à 15 jours d’intervalle n’est plus requise sauf dans certains cas particuliers.  

A partir du 1er janvier 2017, avant d’envisager l’inaptitude d’un salarié le médecin du travail doit, au préalable, avoir procédé ou fait procéder par l’équipe pluridisciplinaire à une étude de poste et échangé avec le salarié et l’employeur.
Si le médecin du travail constate qu’aucune mesure ne permet d’adapter le poste de travail du salarié et que l’état de santé de ce dernier implique un changement de poste, il pourra alors procéder à la déclaration d’inaptitude. Les modalités de la formalisation de l’avis d’inaptitude seront définies prochainement.

L’employeur, dés lors qu’il a été informé de l’inaptitude du salarié doit chercher s’il existe des possibilités de reclassement dans l’entreprise.  
A l’expiration du délai d’un mois, à défaut de reclassement ou de licenciement, l’employeur doit reprendre le versement du salaire correspondant à l’emploi que le salarié occupait avant la suspension de son contrat de travail.

Le code du travail prévoit qu’en cas d’inaptitude d’origine professionnelle, s’il est impossible de proposer un autre poste à un salarié, l’employeur doit d’informer l’intéressé par écrit des motifs qui s’opposent à son reclassement. Avec la loi travail, cette obligation va également concerner l’inaptitude d’origine non professionnelle.

Article rédigé par Jean Manière formation et conseil RH :  jmjuris87@gmail.com – site web : jmjuris.fr

 

14 Décembre 2016




A lire également :
< >

Twitter
Facebook
Google+
Rss










Nos derniers tweets
Artisans et apprentissage dans la Vienne : jamais l’un sans l’autre "Apprenti(e) ? Non mais ça va pas !" Les cliché… https://t.co/5V4vsdWkH3
Samedi 26 Mai - 10:15
Apprentissage : des centres de formation au top Le constat est implacable : on apprend bien dans des locaux de qual… https://t.co/o2omcyBUbD
Vendredi 25 Mai - 10:34
Des taxis amateurs bientôt autorisés en milieu rural, réactions dans le sud de la Charente-Maritime Le gouvernement… https://t.co/ui2DMk9MC5
Mercredi 23 Mai - 12:50

Partager ce site
Document sans nom
ACTUALITES L'ARTISANAT
   
Nationales et régionales Les chiffres clés
Départementales Les études et synthèses
  Les collectvités territoriales
LA CRMA Les partenaires
  Les organisations pro.
Les élus  
Les missions  
Les appels d'offres  
Document sans nom
L'ECONOMIE LA FORMATION
   

L'appui aux filières

URMA : l'ambition formation

La création-reprise

Information / orientation
Le développement Olympiades des métiers
La transmission Apprentissage / alternance
Les collectivités Formation continue
  Conseil de la formation
  Examens Taxis et VTC
Document sans nom
PRESSE CONTACT
Espace presse La CRMA
  Les CMA
A LIRE Les CFA
Le livre blanc  
Le marché du travail NEWSLETTER
 
A SUIVRE !  
Annuaire de liens