CRMA & Artisanat de Nouvelle-Aquitaine
ABONNEZ-VOUS A LA NEWSLETTER
Menu
Artisanat Nouve Artisanat Nouve

Presse : Nouvelle-aquitaine : Artisanat et CMA, entre mouvements et réformes !


Deux ans après son élection à la Chambre régionale de métiers, Jean-Pierre Gros aborde les changements en cours et à venir pour l’artisanat et les CMA : effets de la loi PACTE, de la loi «Choisir son avenir professionnel» et impacts du mouvement de «gilets jaunes»… Des changements qui concernent directement l’artisanat et le réseau des CMA de Nouvelle-Aquitaine qui, toujours plus dynamique, compte désormais 144 523 entreprises (+ 7533) autour d’activités essentiellement dédiées à l’économie de proximité (78%). Autant d’entreprises qui devront à la fois faire face aux nouveaux enjeux économiques et intégrer rapidement les réformes fiscales et sociales en cours ou à venir.





Un projet de mandature collectif et tourné vers demain

Nous vivons actuellement une période de transformation de la société sans précédent, souvent comparée à une nouvelle révolution industrielle, tant elle vient bouleverser le rapport aux autres, au temps, au travail, aux valeurs… Le monde change et les demandes des artisans évoluent elles aussi à la vitesse des changements sociétaux. Ils attendent, de la part de leurs partenaires et du réseau des CMA, une prestation de qualité, réactive, performante et accessible. En tant que consommateurs de services, les artisans désirent que les CMA s’engagent dans une relation client créatrice de valeur pour leur entreprise et capable de faciliter et d’accompagner leur adaptation, notamment face aux enjeux de la transformation numérique.

Nos services vont s’adapter, changer de posture, être plus agiles et permettre de révéler davantage le potentiel de chacun des artisans de notre territoire. Nous allons accompagner la transformation numérique des entreprises et ainsi que des chambres et accompagner grâce à la mutualisation des fonctions supports (Comptabilité, paie, informatique, marchés,…) la montée en compétences des collaborateurs (GPEC...). Ces changements nous permettront de répondre plus facilement aux défis organisationnels imposés par la loi PACTE (Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises) et la loi « Choisir son avenir professionnel».
Des défis que nous avons collectivement choisis de relever autour de 3 actions prioritaires : le développement économique (avec une stratégie régionale d’accompagnement des entreprises et des territoires), la formation (avec une réponse numérique innovante aux besoins en compétences de l’artisanat) et l’innovation (avec le renforcement de la performance grâce à la mutualisation des fonctions supports).

«Gilets jaunes» et «Grand débat de l’artisanat»

Une consultation récente envoyée aux artisans de Nouvelle-Aquitaine nous permet de mesurer l’impact du mouvement des «gilets jaunes» sur leur activité et leur chiffre d’affaires. Avec plus de 1 100 répondants, cette enquête révèle que le mouvement aurait eu un impact négatif sur l’activité de 53% des artisans néo-aquitains. Les difficultés rencontrées seraient le plus souvent liées à la baisse de la fréquentation, aux difficultés des déplacements et d’approvisionnement ainsi qu’au manque de carburant. 51% font également état d’une baisse significative de leur chiffre d’affaires dans des proportions allant jusqu’à plus de 40%.

Aussi, afin de répondre aux attentes des artisans et contribuer à la défense des intérêts et à l’avenir de l’artisanat, les Chambres de Métiers, sous l’impulsion de CMA France (ex APCMA), lancent «le Grand débat de l’artisanat» pour faire écho au Grand Débat national. En plus d’ajouter le sujet de l’économie et de l’emploi à ce dernier, les Chambres interrogeront les français sur quatre thèmes qui couvrent les enjeux suivants : la fiscalité et les dépenses publiques, l’organisation de l’Etat des services publics, la transition écologique, la démocratie et la citoyenneté.

L’artisanat Néo-Aquitain confirme sa dynamique de progression

Au 1er janvier 2019, l’artisanat de Nouvelle-Aquitaine compte désormais 144 523 unités (+ 7533 en un an contre +6 652 en 2018) dont l’activité est essentiellement dédiée à l’économie de proximité (78%). Autant d’entreprises qui devront à la fois faire face aux nouveaux enjeux économiques et intégrer rapidement les réformes fiscales et sociales en cours ou à venir.

Les immatriculations enregistrées l’an passé et la stabilité des emplois salariés à l’échelle du territoire confirment que la création ou la reprise d’entreprise est, en Nouvelle-Aquitaine comme ailleurs, également une solution de sortie de crise ou du chômage. A noter que l’artisanat fait vivre près de 336 000 personnes (196 400 salariés,140 000 dirigeants) sur les 12 département de la nouvelle région avec une capacité de formation essentielle pour les emplois de demain : 15 000 apprenti.e.s se forment actuellement dans les entreprises artisanales. Mais aussi pour les emplois d’aujourd’hui, avec de nouveaux publics, et notamment grâce à l’expérimentation menée avec le conseil régional pour l’apprentissage des 26-30 ans. Des jeunes qui ont souvent suivi une voie scolaire qui n’a pas pu les conduire jusqu’à un métier et souvent un premier emploi.

Ce constat conduit le réseau des métiers à s’investir en partenariat avec la Région et l’Education nationale très fortement dans la chaine de l’orientation et de l’insertion pour tous les publics, parfois très en amont auprès des jeunes avec l’appui aux stages en entreprises. Il conforte notre volonté de travailler au plus près des entreprises et des territoires pour répondre aux besoins réels d’emploi et de formation. Et renforce notre conviction que le numérique permettra d’ajuster plus rapidement les compétences aux besoins immédiats.

Autant de données à prendre sérieusement en compte, d’autant plus que l’artisanat travaille pour l’économie de proximité (78%), pour une économie non délocalisable et qui concourt, avec une entreprise pour 42 habitants, au maillage du territoire. Habitué des réformes, notre secteur devra cette année encore trouver les moyens de s’adapter aux changements à venir et qui vont directement impacter les entreprises (fiscales et sociales) et le réseau des CMA (apprentissage, seuils des micro-entreprises…).

Dossier de presse :

Téléchargez le dossier de presse





Document sans nom
ACTUALITES L'ARTISANAT
   
Nationales et régionales Les chiffres clés
Départementales Les études et synthèses
  Les collectvités territoriales
LA CRMA Les partenaires
  Les organisations pro.
Les élus  
Les missions  
Les appels d'offres  
Document sans nom
L'ECONOMIE LA FORMATION
   

L'appui aux filières

URMA : l'ambition formation

La création-reprise

Information / orientation
Le développement Olympiades des métiers
La transmission Apprentissage / alternance
Les collectivités Formation continue
  Conseil de la formation
  Examens Taxis et VTC
Document sans nom
PRESSE CONTACT
Espace presse La CRMA
  Les CMA
A LIRE Les CFA
Le livre blanc  
Le marché du travail NEWSLETTER
A SUIVRE ! Le logo CRMA
Annuaire de liens