CRMA & Artisanat de Nouvelle-Aquitaine
ABONNEZ-VOUS A LA NEWSLETTER
Menu
Artisanat Nouve Artisanat Nouve

Presse : Restitution Grand débat : 14 mesures prioritaires pour permettre aux artisans de vivre et travailler dignement


Bernard Stalter, président de CMA France, Jean-Pierre Gros, président de la Chambre régionale de métiers et de l’artisanat Nouvelle Aquitaine, et les membres du Bureau régional ont présenté à la presse les mesures prioritaires issues du Grand débat de l’Artisanat : « 14 mesures pour permettre aux artisans de pouvoir vivre et travailler dignement et aux entreprises artisanales de se développer grâce à des conditions fiscales et sociales justes ». Des éléments clés en main, problèmes et solutions, faits par les artisans, avec les artisans et pour les artisans.




Bernard Stalter (Président CMA France) et Jean-Pierre Gros (Président CRMA Nouvelle-Aquitaine) avec, de gauche à droite, Nathalie Gauthier, Karine Desroses, et Nathalie Laporte, Présidentes des CMA 79, 86, CMAI et Vice-présidentes CRMA.
Bernard Stalter (Président CMA France) et Jean-Pierre Gros (Président CRMA Nouvelle-Aquitaine) avec, de gauche à droite, Nathalie Gauthier, Karine Desroses, et Nathalie Laporte, Présidentes des CMA 79, 86, CMAI et Vice-présidentes CRMA.
Dès le 16 janvier dernier, face à l’absence dans le grand débat national de sujets aussi essentiels que l’emploi et l’économie, le réseau des chambres de métiers et de l’artisanat a lancé le grand débat de l’artisanat autour de thématiques qui concernent les artisans au quotidien : reconnaissance du travail indépendant, fiscalité des entreprises artisanales, poids des normes et des charges ou encore emploi du premier salarié ou d’un salarié supplémentaire.

Depuis le 24 janvier dernier, une trentaine de grands débats de l’artisanat, organisés par les chambres de métiers et de l’artisanat, se sont tenus sur tout le territoire. Les artisans sont également allés dans leur CMA remplir des cahiers de doléances et ont livré leurs contributions en ligne sur granddebat.artisanat.fr.

« Nous avons entendu s’exprimer une parole libre. Les artisans nous ont parlé des normes et des charges qui les étouffent, les empêchent d’entreprendre, de se payer correctement » indique Bernard Stalter.

Après un débat inédit, le réseau des CMA a lancé une initiative originale : une consultation en ligne afin de permettre aux artisans de se prononcer sur les mesures à mettre en oeuvre d’urgence. Près de 20 000 artisans ont voté. Les propositions retenues sont celles qui leur semblent essentielles.

Les artisans ont livré leurs inquiétudes et difficultés mais aussi les solutions que ce secteur, véritable levier de l’économie de notre pays, veut apporter.

Sur la base des contributions, six priorités ont été identifiées :

  • Redonner du sens à la valeur travail
  • Créer un choc de confianc
  • Garantir un traitement équitable
  • Sauver les territoires et la ruralité
  • Revitaliser les coeurs de ville
  • Prendre part à la transition écologique et énergétique

​Pour répondre à ces priorités, quatorze mesures sont présentées dans le document du réseau de CMA France (voir p.2). Parmi les principales, citons : assurer la protection systématique du patrimoine personnel du chef d’entreprise individuelle, créer un choc de confiance par une baisse des charges sociales patronales financée par la mise en place d’une TVA dite « compétitivité », qui ciblerait les biens et services produits en dehors de l’Union Européenne, créer des zones de redynamisation rurales et étendre le dispositif Coeur de Ville, mettre en place un « % » artisanat : réserver une part de locaux dédiés aux activités artisanales dans les projets d’aménagement des centres villes et des zones commerciales avec un loyer modéré.

« La contribution des artisans dépasse leur secteur d’activité car elle est de nature à participer à la relance de l’économie nationale. Les artisans, qui sont une partie de cette France des oubliés ne comprendraient pas d’être à nouveau ignorés et que le fruit de ce travail, fait avec les artisans, par des artisans et pour les artisans reste lettre morte » déclare le président de CMA France.


Dossier de presse :

Téléchargez le dossier de presse





Twitter
Facebook
Rss
Newsletter





Document sans nom
Près de chez vous

Document sans nom


Document sans nom
ACTUALITES L'ARTISANAT
   
Nationales et régionales Les chiffres clés
Départementales Les études et synthèses
  Les collectvités territoriales
LA CRMA Les partenaires
  Les organisations pro.
Les élus  
Les missions  
Les appels d'offres  
Document sans nom
L'ECONOMIE LA FORMATION
   

L'appui aux filières

URMA : l'ambition formation

La création-reprise

Information / orientation
Le développement Olympiades des métiers
La transmission Apprentissage / alternance
Les collectivités Formation continue
  Conseil de la formation
  Examens Taxis et VTC
Document sans nom
PRESSE CONTACT
Espace presse La CRMA
  Les CMA
A LIRE Les CFA
Le livre blanc  
Le marché du travail NEWSLETTER
A SUIVRE ! Le logo CRMA
Annuaire de liens