CRMA & Artisanat de Nouvelle-Aquitaine
ABONNEZ-VOUS A LA NEWSLETTER
Menu
Artisanat Nouve Artisanat Nouve

Prix du maître d'apprentissage : 5 beaux parcours récompensés !


Les lauréats nationaux du prix du maître d'apprentissage 2018 ont été mis à l'honneur le 19 juin lors d'une soirée organisée sous le haut patronage et en présence de la ministre du Travail, Muriel Pénicaud. L'occasion pour l'APCMA et Garance, les deux structures organisatrices, de mettre en lumière l'engagement citoyen de ces acteurs essentiels du secteur de l'artisanat, engagés dans la formation des jeunes.




La cérémonie a récompensé Nicolas Gouin, boulanger en Seine-Maritime, Sébastien Mariojouls, carrossier dans le Tarn, Bruno Cordier, pâtissier dans le Loiret, Sylvestre Montanteme, plâtrier-peintre dans le Rhône et Jérémy Compagnat, brodeur d'écussons dans le Rhône. 

Découvrez tous les profils :

Prix Valorisation de la mixité

Décerné à Sylvestre Sylvestre Montanteme, plâtrier-peintre à Saint-Jean-d'Ardières (69)
Etablissement Chanu 
 
Titulaire d'un BP Plâtrier chez les Compagnons du Devoir à Lyon, Sylvestre Montanteme reprend en 2004 les Etablissements Chanu. Responsable d'une équipe de 19 salariés, et de 5 apprentis, le chef d'entreprise, motivé par l'exemple de son beau-père, plâtrier également, accueille depuis 20 ans des jeunes afin de leur transmettre son savoir-faire, ses méthodes, et son expérience. Etre maître d'apprentissage est quelque chose de naturel chez Sylvestre, et participer au Prix du Maître d'apprentissage constitue une belle occasion de montrer l'importance de ce rôle. l'artisan est en outre très attaché à améliorer la mixité au sein de sa profession, en s'engageant à accueillir au minimum une fille chaque année. Cette diversité est un atout réel ; elle apporte selon lui une ambiance différente, plus équilibrée. Les femmes font preuve de plus d'initiatives et permettent à l'entreprise d'évoluer. Leur intégration dans le métier de plâtrier-peintre en modifie la perception par le grand public.

Prix Engagement du maître d'apprentissage

Décerné à Bruno Cordier, pâtissier-chocolatier-glacier à Orleans (45)
Cordier Aux Délices 

Depuis l'enfance, Bruno Cordier est passionné par le métier de glacier, qui lui permet d'exprimer toute sa créativité. Titulaire d'un BTM Pâtissier-confiseur-glacier, l'artisan a le gout du challenge et de l'excellence, comme en attestent ses lauriers de Meilleur Ouvrier de France, obtenus à 31 ans, et son Prix du Maître d'Apprentissage. Cette nouvelle récompense le rend très fier. En 29 ans d'ancienneté dans la fonction, Bruno, qui gère l'entreprise familiale depuis plus de 15 ans, a déjà formé 33 apprentis. Très investi - il a suivi une formation de maître d'apprentissage au sein de la CMA45-, l'artisan se tient informé des évolutions dans le milieu afin d'accueillir au mieux les jeunes. Avoir une approche pédagogique adaptée est indispensable pour établir un lien de confiance avec les apprentis. Savoir encadrer son équipe, être présent pour chacun, permet de maintenir une grande complicité qui fait la force d'une entreprise. Bruno encadre aujourd'hui 9 apprentis, allant du CAP au BTM. 

Prix Jeune maître d'apprentissage

Décerné à Jérémy Compagnat, gérant à Caluire-et-Cuire (69)
Bernand SARL 
 
Jérémy a toujours eu l'envie de créer sa propre entreprise afin d'avoir un maximum de liberté sur ses décisions et sa créativité. A 24 ans, il crée Bschool et met en vente des vêtements et objets personnalisés pour le monde étudiant sur internet. Sa force, une production locale et un service digital innovant. Aujourd'hui, la start-up de Jérémy regroupe plus de 25 personnes, dont 3 apprentis. Le chef d'entreprise de 33 ans endosse le rôle de maître d'apprentissage avec plaisir. Selon lui, multiplier les expériences en entreprise est pour les jeunes idéal pour découvrir les nouvelles méthodes de travail et s'adapter à un monde en constante évolution. Cela leur apprend à se dépasser continuellement pour mieux faire face à la concurrence. Jérémy voit dans l'apprentissage un modèle d'avenir. Pour son entreprise, c'est un format optimal, car il permet d'accompagner sa croissance et de construire une relation sur le long terme avec ses apprentis. 

Prix Mobilité internationale

Décerné à Nicolas Gouin, boulanger-pâtissier-chocolatier à Cailly (76) 
L'Atelier du Pain 

Influencé par son père cuisinier, Nicolas Gouin choisit dès la 4e le pré-apprentissage pour devenir boulanger-pâtissier. Déterminé à avoir un maximum d'expérience, il obtient deux CAP, qu'il complète par un BEP en boulangerie, une mention complémentaire et un BP dans la même branche. Médaille d'argent au Concours national des jeunes entrepreneurs en boulangerie à Paris. Nicolas ouvre son entreprise en 2004. Implanté dans un village de 700 habitants, il participe au Prix du maître d'apprentissage dans la catégorie Mobilité internationale pour montrer que, même hors des grandes métropoles, l'apprentissage ouvre des portes vers l'étranger. Depuis plusieurs années, de nombreux apprentis de la boulangerie bénéficient d'une expérience internationale. Une grande partie exerce aujourd'hui le métier aux quatre coins du monde : New-York, Syndney, Dubaï... L'apprenti actuel de Nicolas, Valentin, est notamment parti en Finlande pendant quinze jours en Erasmus. 

Prix Échange et transfert d’expériences et/ou de technologies

Décerné à Sébastien Mariojouls, gérant à Castres (81)
Carrosserie Mariojouls

Sébastien Mariojouls tient de son père et de son grand-père sa passion pour la maintenance automobile. Après un BTS Maintenance et après-vente automobile et un brevet d’État dans l’expertise auto-mobile, l’artisan reprend l’entreprise familiale, qu’il fait évoluer au fil des innovations technologiques. Il intègre chacun de ses 32 salariés et de ses 15 apprentis à ses projets, une façon pour lui de former efficacement tout en garantissant une bonne productivité. Sébastien intervient depuis plusieurs années auprès du grand public pour valoriser son métier et l’apprentissage : animations, démonstrations, forums des métiers, etc. Rigoureux et pédagogue, il encadre ses jeunes apprentis comme des enfants. Pour lui, le métier s’apprend par la transmission d’un savoir-faire, d’une pratique artisanale qui doit perdurer malgré la transition technologique.

Plus d'informations





Twitter
Facebook
Google+
Rss
Newsletter





Document sans nom
Près de chez vous

Document sans nom


Nos derniers tweets
RT @Artisanat33: L’atelier « les étapes pour réussir sa création d’entreprise » a démarré à Bordeaux #semainecreation https://t.co/JW8SOKKr…
Vendredi 19 Octobre - 10:09
RT @centreinffo: #JournalReforme Le ministère du Travail lance un appel à projets pour la préparation à l’apprentissage https://t.co/mg28BI…
Jeudi 18 Octobre - 18:10
RT @CaritezMarianne: #Répar'Acteurs 2018 : artisans de la réparation faites la promotion de votre activité auprès du grand public ! - https…
Jeudi 18 Octobre - 18:10
Document sans nom
ACTUALITES L'ARTISANAT
   
Nationales et régionales Les chiffres clés
Départementales Les études et synthèses
  Les collectvités territoriales
LA CRMA Les partenaires
  Les organisations pro.
Les élus  
Les missions  
Les appels d'offres  
Document sans nom
L'ECONOMIE LA FORMATION
   

L'appui aux filières

URMA : l'ambition formation

La création-reprise

Information / orientation
Le développement Olympiades des métiers
La transmission Apprentissage / alternance
Les collectivités Formation continue
  Conseil de la formation
  Examens Taxis et VTC
Document sans nom
PRESSE CONTACT
Espace presse La CRMA
  Les CMA
A LIRE Les CFA
Le livre blanc  
Le marché du travail NEWSLETTER
A SUIVRE ! Le logo CRMA
Annuaire de liens